HPQ, une ICO indexée sur une Matière Première.

On reproche parfois à ce tout nouveau procédé de levée de fonds que constitue l’ICO (Initial Coin Offering), de reposer sur bien peu de chose.

Plus exactement, les investisseurs peuvent parfois être suspicieux lorsqu’en contrepartie de leur financement, lui bien réel, leur sont proposés des tokens encore non-émis, ayant vocation à soutenir un projet virtuel, tournant autour d’un concept dématérialisé…

Bon, la réalité est heureusement un peu plus contrastée que cela. Il n’empêche cependant que les projets sont parfois tellement “disrupteurs” qu’il est difficile de disposer d’une quelconque certitude concernant leur pertinence et leur chance d’aboutir.

Pour les détracteurs de ce type de dispositif, il s’agit bien là de la démonstration de ce qu’ils considèrent comme constitutif d’une escroquerie planétaire. Les adeptes de la blockchain et des cryptos estiment quant à eux qu’il s’agit de la contrepartie raisonnable à la chance de voir un projet “exploser” et voir sa valeur multipliée plusieurs dizaines de milliers de fois (si, si c’est possible!).

Et parfois, un projet se propose d’apporter une contrepartie concrète dans le cadre de son ICO, quelque chose de tangible et de mesurable.

C’est précisément le cas de la société HPQ (pour High Purity Quartz — https://hpq.io) qui, afin de “garantir” son ICO et ses tokens, propose non seulement de les indexer sur une certaine quantité de sa production, mais surtout s’engage contractuellement à vous racheter les tokens émis jusqu’à 2 fois leur prix initial, selon un calendrier établi à l’avance!

Comme pour toute ICO qui se respecte, le White Paper en français mérite un coup d’oeil.

En bref, l’historique du projet et sa pertinence.

HPQ est une société Vietnamienne immatriculée à Singapour. Elle dispose d’une expertise industrielle concernant la production d’une matière première très spécifique: le Quartz de Haute Pureté (ou High Purity Quartz dans la langue de Donald).

Ce secteur de production est intéressant à plus d’un titre.

Premièrement, il n’est dominé que par quelques acteurs dont les 2 principaux représentent 80% de la production mondiale: Unimin et The Quartz Corp.

Ensuite, la demande actuelle est TRÈS supérieure à l’offre (de l’ordre de 1 à 20), laissant de large marge de progression pour un nouvel entrant.

Enfin le HPQ rentre dans la composition de nombreuses industries et notamment l’optique, le photovoltaïque et les smartphones. On notera pas ailleurs que les cours de ce matériau sont d’une stabilité exemplaire, facilitant les projections économiques.

Bref, un secteur d’investissement tout sauf risqué au vu des fondamentaux.

Motivée à bousculer la hiérarchie du secteur, l’équipe de HPQ a par ailleurs un argument décisif: un process novateur, déjà testé en labo qui permet de produire un Quartz d’une pureté très élevée, cette technique étant de surcroît bien plus écologique que les méthodologies industrielles actuelles. Ne manque à la mise en place de la ligne de production que le financement, pour un montant de 1M650 000 USD.

Un investissement sécurisé.

La Direction de HPQ a ainsi décidé de prendre le train des ICO en marche et d’émettre son token, indexé à sa future production, tout en garantissant à ses investisseurs un rachat desdits tokens, jusqu’à 2 fois leur valeur initiale, selon un calendrier contractuel connu à l’avance.

Les esprits chagrin noteront que le fonctionnement du projet est plutôt éloigné des classiques du secteur et qu’hormis l’existence des tokens HPQ, évoluant sur leur blockchain maison , l’argument FinTech trouve vite ses limites.

En effet, comment faire moins disrupteur qu’un projet industriel ayant vocation à produire une matière première? (on pourrait se croire en 1890!).

Seulement voila, l’apparition de ce type de projet “hybride” nous en dis aussi beaucoup sur la période actuelle et sur la défiance des entrepreneurs concernant les organismes traditionnels de financement.

HPQ évoque cet aspect dans son White Paper, indiquant s’être assez naturellement tourné vers des banques pour obtenir le financement de l’unité de production. L’équipe a rapidement renoncé, les garanties (plus de 2 fois le montant sollicité) et les contreparties (la perte d’autonomie dans la gestion de l’entreprise), leur semblant injustifiées au regard de la solidité évidente de leur business plan.

En contrepartie de la sollicitation du grand public au travers de leur ICO, et afin de remercier les investisseurs de leur permettre de conserver les commandes de leur entreprise, les fondateurs de HPQ ont ainsi mis en place un système de rétribution qui a le mérite d’être simple, contractualisé mais également non soumis à la volatilité habituelle du marché crypto dans la mesure où la rétribution pourra se faire en USD, à un taux connu à l’avance.

C’est assez peu décoratif..

En parallèle, et de manière peut-être plus anecdotique pour ceux ne vivant pas au Vietnam, la rétribution des investisseurs pourra également se constituer d’une certaine quantité de la production de quartz!

Un investissement de “bon père de Famille”?

Soyons lucide, difficile d’aller “to the moon” avec des tokens HPQ (encore que, le monde crypto nous démontre tous les jour qu’il faut rester humble en matière de prévision). Il peux en effet sembler douteux qu’un investissement sur ce projet permette à votre mise de décupler en quelques semaines.

En revanche, pour ceux qui, éléments à l’appui, constatent que le projet est solide, les perspectives prometteuses et le montant de la levée de fonds raisonnable (1.6 Millions USD, soit en gros 10 fois que le moindre projet de “carte de crédit révolutionnaire crypto-FIAT associée au futur leader des Market place”), existe une opportunité de doubler sa mise d’investissement en 18 mois (plus précisément, le rachat est possible dès le 8ème mois suivant ICO mais, conformément à une logique que chacun comprendra, plus l’investisseur tarde à demander le rachat de ses tokens, plus ceux-ci prennent de la valeur, indexés qu’ils sont aux résultats d’HPQ).

A ce schéma de rentabilité, s’ajoute divers Bonus pour les “early investors” se positionnant rapidement. Pendant la pré-ICO (jusqu’au 8 mai), des bonus de 5 à 15% en tokens offerts s’appliquent (ce qui maximisera bien sûr, le retour sur investissement quel que soit votre timing de rachat).

Pour participer à la pré-ICO, c’est par içi!

Avertissement Important N°1: le présent article s’inclue dans le cadre de la campagne de promotion de l’ICO de HPQ.

Plus spécifiquement, les jeunes espoirs de l’Economie mondiale de demain, consacrant toute leur finance à établissement de leur infrastructure ou à l’architecture de leur blockchain, n’ont pas nécessairement les moyens de s’offrir les services d’une grande agence de communication internationale…A ce titre,elle délègue ainsi à leur communauté le soin de parler et faire parler d’elle. La contrepartie se constitue de tokens, distribués au moment de l’ICO, et dont la valeur dépendra bien entendu de la solidité du projet et de sa capacité à tenir ses promesses.

Si par sa nature même, cet article ne se voudra pas incisif concernant son sujet, il n’en demeure pas moins que je ne sélectionne que des projets dans lesquels je discerne un réel potentiel, voire qui me semblent emblématiques des révolutions économiques, industrielles, et même sociétales qui s’annoncent.

Avertissement Important N°2: Le présent post ne constitue pas une incitation à l’investissement. Je ne suis pas moi-même un professionnel dans ce domaine et mes propos n’engagent que moi. Cherchez par vous-même, recoupez l’information, soyez critique et acteur de vos stratégie en la matière.

N'hésitez pas à partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *