La crypto comme si j’avais 6 ans – Ils sont le cœur de la Décentralisation: Les Nodes, full Nodes et Masternodes (et comment en tirer des revenus!)

Pour faire suite à l’article « L’univers crypto expliqué comme si j’avais 6 ans – Mais au fait, c’est quoi une blockchain ? » , continuons notre exploration au cœur de la « chaîne de bloc » pour aborder vaillamment certains de ses engrenages clefs: les Nodes, Full nodes et masternodes (littéralement « nœuds« , « nœuds complets » et « nœuds maître », charge à vous de trouver qui est le plus fort, vous avez 30 minutes)

Si ces engrenages sont éminemment importants c’est parce qu’à eux seul ils constituent un des ingrédients caractérisant la blockchain: sa décentralisation

Pour autant, leur simple existence n’est pas suffisante pour catégoriser une blockchain,  en effet le principe des nœuds sur le réseau existait bien avant elle. Les nœuds sont par exemple modestement utilisés pour faire fonctionner…Internet, rien que ça (et par ailleurs d’une manière générale, toute  architecture fonctionnant en « peer-to-peer« ).

Ainsi commençons par une définition des plus simple: un Node est un nœud donc, c’est à dire une ressource informatique (ordinateurs personnel, serveur, smartphone..), connectée à un réseau, sur lequel transite et est traitée de l’information (de la data, des 0 et des 1 quoi, profitons de cette facilité avant que les ordinateurs quantiques ne viennent nous mettre le dawa là dedans..).

Le Node sert donc de relais à de l’information, au même titre que de multiples autres dispositifs  similaires au travers d’un network. Ce network est non linéaire (ou non-binaire, c’est à la mode ces temps-ci), c’est à dire qu’un Node reçoit de l’information de plusieurs sources et la redistribue également vers de multiples directions.

L’avantage de cette architecture saute évidemment aux yeux: en cas de défaillance d’un nœud, l’information trouvera un autre moyen de lier A à B, au prix peut-être d’un délai simplement rallongé. Le réseau continuera cependant à fonctionner.

Une architecture multi-nodale est de nature a être intégralement décentralisée, au contraire des modèles centralisés qui, sans qu’on en ait toujours conscience, nous entourent et conditionnent une certaine forme de vision du monde.

Source: https://fr.quora.com/C-est-quoi-la-blockchain

Les schéma « Décentralisé » et « Distribué » ci dessus, impliquent tous deux le fonctionnement de différents types de nœuds. Concernant la notion de distribution….elle fera l’objet d’un article rien que pour elle, tant cette notion constitue l’un des autres piliers de la « philosophie » blockchain!  (#teasing)

Les Nodes et la Blockchain

Je vais évoquer le fonctionnement des différents types de nœuds dans le contexte de transactions en cryptomonnaies (autrement dit, comment des échanges de natures monétaires transitent et se propagent au travers de la blockchain, si ce choix vous semble contestable, merci de bien vouloir vous référer à l’url du présent site). Le même principe s’appliquera  cependant à de l’information ou à la transmission d’une instruction contractuelle par exemple.

Les différents types de Nodes 

Quelques définitions basiques afin de bien établir le périmètre :

Node: « Un client (=un logiciel sur une machine) opérant sur le réseau, capable de recevoir et d’envoyer des transactions ». (ex: Portefeuille Android Dash, Portefeuille Electrum Dash)

Full Node: « Un client opérant sur le réseau et conservant une copie intégrale et à jour de la blockchain. Il peux également recevoir et envoyer des transaction et mettre à jour la blockchain en y ajoutant des blocs et des confirmations transmises par les mineurs » (ex: Dash-Qt)

Master Node: « Un client qui effectue tout ce qui précède mais est également en mesure de procéder à diverses opérations au profit du réseau et de ses utilisateurs. A ce titre, il reçoit une rétribution en fraction de récompenses de bloc » (= en cryptomonnaies du réseau supporté).

Il s’agit là de fondamentaux, chaque semaine apportant son lot d’innovations (et certaines cryptos utilisant une terminologie spécifique, Secure Nodes, Z nodes…), ces quelques règles souffrent d’un grand nombre d’exceptions!

Vous le voyez, il existe une hiérarchie nette entre les différentes catégories de Nodes. Pour ne pas avoir à trop rentrer dans le détail, considérez que la mise en place et à disposition sur le réseau de Nodes et de Full Nodes sont généralement le fait d’une action communautaire désintéressée, héritée de l’état d’esprit du logiciel libre dont est issue une grande partie de la communauté crypto. Tout un chacun est encouragé à participer à la bonne santé du réseau en allouant un peu d’espace serveur ou de puissance informatique à la blockchain. Plus le nombre de participants est important, plus sa solidité et sa résistance le seront.

D’ailleurs, si vous souhaitez héberger un nœud Bitcoin (il en existe environ 10 000 actuellement), il vous faudra passer par BitcoinCore et c’est par ici que ça  se passe . Vous trouverez par ailleurs un mode d’emploi détaillé sur ce post du forum Bitcointalk

Le Masternode, une source de revenus passifs…à certaines conditions!

En préalable, notez que toutes les cryptomonnaies ne font pas rentrer en jeu de Masternodes (Bitcoin par exemple s’en passe sans problème). Cependant, à l’heure actuelle , selon le site spécialisé masternodes.online, prés de 500 cryptos sont concernées.

Le Masternode, parce qu’il rend de grands services au réseau, nécessite de la part de son opérateur un investissement nettement plus marqué que la simple mise à disposition de quelques heures par jour de votre processeur informatique.

Concrètement, il vous faudra déployer du matériel solide et onéreux (typiquement un serveur en plus de votre ordinateur, voire des ressources louées chez un opérateur professionnel), garantir une disponibilité 7/24. Il vous reviendra de vous assurer de cette disponibilité et de l’efficacité de votre installation, à tout moment, le réseau compte sur vous! 

L’hébergement d’un Masternode est par essence une opération lourde nécessitant donc des moyens conséquents (électricité, temps de fonctionnement, maintenance, espace de stockage, mémoire). Quoi de plus normal ? de la qualité et de la disponibilité de ces moyens dépendra l’intégrité de la blockchain et son efficience. Par ailleurs, les configurations logicielles sont réservées à des utilisateurs avertis (même si de nombreux forums existent, soudés par un fort esprit d’entraide communautaire)

En plus d’héberger l’intégralité de la blockchain et de la mettre à jour, un Masternode proposera potentiellement un panel de service (mixage de monnaies par exemple pour garantir l’anonymisation d’une transaction, gestion des droits de la communauté…).

L’importance accordée à cette fonction est par ailleurs telle qu’afin de responsabiliser les opérateurs, la gestion d’un Masternode est conditionnée au verrouillage d’un certain montant en cryptomonnaies, forme de « caution » garantissant un comportement vertueux du propriétaire du nœud : on parle de « collateral« .

A noter que toute tentative de frauder le réseau – ou un simple manque de compétence et de rigueur dans la gestion du masternode – peux se traduire dans certains cas par la perte ou la confiscation de cette quantité de cryptos mise sous séquestre!

En contrepartie de ces investissements matériels et financiers (en cryptomonnaies), l‘opérateur de Masternode devient éligible à recevoir une partie des « récompenses de blocs », au même titre que les mineurs du réseau (dont pour mémoire, le travail consiste à résoudre des équations cryptographiques grâce au minage informatique).

Nota: on peux également souligner que l’importance des opérateurs de MN sur un réseau est telle que ceux-ci disposent souvent d’un droit de regard concernant la gouvernance du projet. Ce pouvoir se matérialise le plus souvent par des possibilités de votes et d’influence dans le cadre de la recherche du consensus (assorti de dispositifs interdisant une concentration trop importante du pouvoir, qui contreviendrait à l’esprit de la blockchain)

Le ratio investissement/taux des récompenses permet de déterminer le ROI (« Return On Investment », le rendement).

Attention! opérer un masternodes peut parfois, à la simple consultation des tableaux de rentabilité, donner l’impression d’être l’idée du siècle… gardez néanmoins à l’esprit que les calculs de ROI n’incluent pas les frais matériels initiaux, l’énergie dépensée (même si les amplitudes sont sans comparaison au regard des gouffres énergétiques du minage), mais surtout, n’anticipent pas les variations du cours des cryptos, parfois brutales!

En gardant ce paramètre en tête, voici une estimation des ROI des différentes cryptos nécessitant l’action de Masternodes au 5 janvier 2019.

Source: https://masternodes.pro/statistics

Ce listing vous offre un panorama synthétique de tout ce que vous devez savoir avant de décider de monter et opérer un MN: la crypto concernée, son cours du moment, le ROI calculé en conséquence, mais également le nombre de coins qu’il vous sera demandé d’immobiliser en caution.

Illustration de Rentabilité

Si on prend l’emblématique Dash en tant que référence, si vous pouvez espérer un ROI de près de 7%, il vous sera demandé d’immobiliser en contrepartie 1000 unités, soit pas loin de 80 000 dollars

cette opération vous rapportera néanmoins 5600 USD/ ans ou 466 USD/mois, SI

  • Le  cours du Dash se maintient à 79 USD
  • Votre MN ne connait pas de problème (perte de connexion, soucis matériel..)

De ce montant BRUT, il faudra enfin recouper  les investissements initiaux et les frais de fonctionnement.

Sur le sujet, comme en beaucoup de domaines, la gestion d’un Masternode peut se révéler une excellente opération financière, pour ceux qui seront capable de détecter une nouvelle monnaie encore peu connue, avec un fort potentiel (le montant de la caution sera alors beaucoup plus accessible: par exemple, opérer un MN de la monnaie NUMUS (NMS) vous demandera de bloquer 50 000 unités, soit environ 1000 USD au cours actuel…aucune idée de la teneur de ce projet, qui ne me sert que de simple illustration, à vos risques et périls, hein).

En résumé

Comprendre la blockchain implique de disposer de connaissances minimales s’agissant des fonctions des Nodes et de leurs différentes catégories: c’est maintenant chose faite!

Si la dimension communautaire du sujet vous parle, rien ne vous interdit de choisir un projet crypto dans lequel vous sera donné l’occasion d’opérer un Node, à la mesure de votre temps et de votre matériel.

Envisager d’opérer un Masternode, sous l’angle de son hypothétique rentabilité  ou pour simplement endosser une responsabilité  importante au sein de la blockchain d’un projet qui vous inspire peut se révéler une aventure passionnante (et sur un malentendu, pourquoi pas vous rendre riche!).

Cependant conservez à l’esprit les règles fondamentales en matière d’investissement: ne misez rien que vous ne soyez en mesure de perdre sans dégât et suivez l’adage emblématique: DYOR ! (« Do Your Own Research« , faites vos propres recherches!).

 

N'hésitez pas à partager

A propos de Hellmouth

ia orana, aloha, c'est Hellmouth ! Emparez vous d'un cocktail exotique, envoyez une compil ukulele sur Deezer, ici, l'occasion vous est donnée de vous former, de vous informer, et de vous plonger avec delectation dans les domaines crypto et blockchain, sur fonds de lagon polynésien. Maururu pour votre visite !

Voir tous les articles de Hellmouth →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *