La cryptomonnaie « Le Francs », un projet qui propose la révolution (française!) – Interview de Pierre Bouvier, fondateur

Le Francs (XFR), une cryptomonnaie française distribuée gratuitement

En décembre 2018 est apparu sur le forum spécialisé  bitcointalk un projet de cryptomonnaie qui aurait dû passer inaperçu, noyé dans l’offre pléthorique de nouveaux tokens qui caractérise aujourd’hui le secteur.

Pourtant, le projet fondé et porté par un développeur Français, mérite d’y consacrer un instant, tant sa proposition contraste avec les offres strictement commerciales habituelles.

En effet, la distribution de Francs ne se fait pas le biais d’une ICO classique mais par Airdrop (pour comprendre le fonctionnement d’un Airdrop, c’est par ici). Il est cependant déjà possible d’acheter des Francs contre des ETH sur la plateforme Etherdelta. 

Par ailleurs le Francs n’ambitionne pas de devenir le token utilitaire nécessaire au fonctionnement d’un service quelconque, mais plutôt de créer une monnaie conforme aux fondamentaux philosophiques ayant permis l’émergence de Bitcoin.

Le site expose ainsi les objectifs du crypto-Franc:

  • Le renouveau de la monnaie locale française, pour payer une pizza ou faire un cadeau à un proche.
  • Une technologie d’échange solide, performante et un investissement d’avenir.
  • Une monnaie libre et décentralisée, qui protège de la corruption des institutions financières.
  • La mise en avant de la langue et du particularisme français tels que reconnus et appréciés à travers le monde.

Francs

Caractéristiques et distribution des Tokens XFR

Nom de la devise : Francs

Désignation : XFR

Type : Basé sur la blockchain Ethereum (ERC20)

Nombre de tokens en circulation : 9 000 000

Nombre total de tokens : 11 000 000

Décimales : 5

Contrat Ethereum : 0xc455267d50f0f76dc1e0b228bd9593701c91c856

Réémission possible de tokens : Non

Le nombre total de tokens est bas (11 millions d’unités, le bitcoin en compte 21 millions pour comparaison), mais surtout, 9 millions d’entre-eux seront distribués en 9 phases distinctes par Airdrop d’un million d’XFR, au profit de 500 destinataires (soit 2000 XFR par participant).

Conditions de l’Airdrop

3 Airdrops ont déjà été organisés, les tokens ont été envoyés sur les adresses ETH dans la journée avec un sérieux qui force l’admiration au regards des défaillances souvent constatées dan ce type d’opérations. En restent donc 6 dont le prochain est prévu le 13 janvier à 11h30 (GMT + 2). A noter que pur participer, il conviendra de disposer d’une adresse Gmail, d’une adresse ETH afin de recevoir les tokens et d’un compte de niveau « Junior » sur le forum Bitcointalk.

S’agissant d’une opération gratuite, c’est la logique du « premier arrivé, premier servi » qui s’appliquera, il est donc nécessaire d’être vigilant concernant l’heure d’ouverture du formulaire de demande, qu’il sera possible de remplir ici au moment du début de l’opération

Interview de Pierre Bouvier, créateur du projet.

Bonjour Pierre, peux tu te présenter rapidement et nous parler de tes expériences passées ?

Je suis Pierre Bouvier, je viens de Lyon. Originellement je suis développeur web mais assez rapidement je me suis intéressé aux technologies blockchains et à la token economy. Je n’en suis pas à mon coup d’essai en ce qui concerne le développement de cryptomonnaies, en particulier les smart-contracts Ethereum. Ceci dit je n’ai pas les mêmes compétences en marketing ou en communication!

J’ai également un background dans le milieu médical ce qui a notamment motivé la création d’un projet avant Franc: Ingéniciel, un projet de stockage de données médicales sur la blockchain.

D’où te viens l’idée de la cryptomonnaie Francs ?

Il se trouve qu’un projet similaire de cryptomonnaie Francs (FRN) est apparu en 2017. Si les ambitions de l’équipe étaient séduisantes, et l’ensemble pertinent, il se trouve malheureusement que comme souvent dans le secteur le projet s’est révélé être un scam (une escroquerie)..

Pour autant, j’ai conservé en tête depuis lors mon intérêt pour le concept (une cryptomonnaie renvoyant à notre monnaie nationale), assortie d’une démarche qui interdirait toute arnaque (une distribution gratuite, afin que le token se diffuse). C’est ainsi que j’ai reconstruit ce projet (en or à mon avis) à partir de 0 pour reconquérir le public, ce qui est ambitieux mais pas impossible! Il se trouve que j’ai eu un peu de temps pour me consacrer à ce dossier, je me suis donc lancé.

Te places tu dans une logique authentiquement communautaire (et désintéressée) ou il y a une visée lucrative in fine ? 

En ce qui concerne Francs, oui j’ai un objectif communautaire sur ce coin. C’est pourquoi environ 80% des tokens sont distribués durant des airdrops. Mais le listing sur les échanges n’étant pas gratuit, il est probable que je vais devoir sortir un peu d’argent de ma poche en vue de l’envoyer sur des échanges, (le prochain sera probablement Bittrex).

Ton projet tombe en plein mouvement des « Gilets Jaunes » (est même apparu un « Gilet Jaune Coin…), le Francs est-il lié à cette mouvance ?

J’ai vu dans l’actualité que des devs’ ont effectivement fondé le Gilet Jaune coin (le nom me fait sourire!). Même si à titre personnel je soutiens globalement l’action des gilets jaunes ainsi que leurs revendications; Francs est un projet ouvert à tous et ayant une dimension plus globale, qui doit durer dans le temps. Il n’y a aucune connexion entre ces 2 projets. Cela dit, il y a des ressemblances du point de vue idéologique : une monnaie pour le peuple, gérée par le peuple, sans régulation gouvernementale.

« Nostalgie » pour le francs (tu es un peu jeune pour ça, non?) ou opportunisme marketing ?

C’est vrai que j’avais 8 ans l’année où l’Euro a remplacé les Francs en 2002, donc autant dire que j’ai majoritairement connu les Euros…
Cela dit le Franc illustrait selon moi le particularisme français, qui tend à se perdre de nos jours! L’Euro affaiblit le commerce de proximité, au profit de la du commerce mondial, qui fait qu’il est difficile de faire valoir un produit français si son homologue importé se vend moins cher. C’est bien par nostalgie qu’est né le « crypto-Francs », mais ce nom, connu de tous et illustrant les Français, m’a semblé plus approprié dans le cadre d’une éventuelle campagne de marketing, contrairement à un nom qui aurait été inventé de toutes pièces.

Tu as indiqué que tu prendrais éventuellement en charge le coût de listing sur des exchanges, c’est sérieux ? 

Honnêtement, si cela peut contribuer au succès du projet, il est assez probable que j’y mette de ma poche…
Si une personne croit au potentiel d’un projet, elle va donner de son temps et de son argent, pour que tout aille pour le mieux, ce qui est mon cas.
Ce projet n’a pas de visée lucrative, si ce n’est que de donner une valeur au Franc lorsqu’il pourra être échangé contre des BTC ou des ETH, parce qu’actuellement il n’a pas de valeur. C’est seulement un projet communautaire et libertaire.
Mais même si les tokens sont tous donnés gratuitement (durant l’airdrop), il y a néanmoins des frais tels que la création du smart-contract, l’envoi des tokens aux wallets (frais de transaction) et surtout les frais de listing sur les exchanges (généralement supérieurs à 1 BTC); tout cela a pour le moment été issu de ma poche, parce que je crois au projet.

Bien sûr, je pourrais très bien mettre les Francs (tokens XFR) en vente via une ICO. Mais ce n’est pas l’idéologie de Francs, qui pour moi doit être accessible à tous via aidrop en premier lieu (pour les early adopters qui s’y intéressent vraiment).

En 2018, la plupart des projets ont fonctionné en lançant des ICO, demandant des fonds sensés financer leur projet. J’imagine que beaucoup d’entre eux sont soit partis avec l’argent, soit s’en sont servi pour financer leur listing sur les exchanges, et dropper leurs coins sur le dos de leurs investisseurs (donc aussi partis avec l’argent!).

Conséquence, je paierai le listing sur les exchanges de ma poche, quitte à récupérer ma mise en vendant quelques coins pour récupérer mon investissement, mais ça se cantonnera à ça. Il n’est pas question d’exit scam ou de dump de tokens. Et si malgré tout, le projet échoue, j’aurai tout de même eu une bonne expérience!

Quelles sont tes perspectives à 3 mois ?

D’ici 3 mois (soit fin mars 2019), j’ose espérer que tous les tokens auront été distribués, et que les Francs seront disponibles à l’échange contre du Bitcoin ou de l’Ethereum (et auront donc une valeur réelle) sur les plateformes de trading, notamment Bittrex.

La seule chose que je souhaite mettre en avant c’est l’authenticité du projet. Je ne sais pas prédire l’avenir, je ne veux pas vendre de rêve en disant que le projet ira sur la Lune ou que les investisseurs auront tous des Lambos une fois lancé. L’idéal pour moi serait qu’un jour, les crypto-Francs soient utilisés pour le commerce de proximité français, localement.

Il est assez probable que de nombreuses personnes seront hostiles à ce projet, mais bon je ne prétend pas réinventer le Bitcoin ni le remplacer, Francs a pour unique vocation d’être une monnaie libre, une crypto en laquelle les français et francophones pourront, je l’espère, se reconnaître. Mon projet est simple et authentique, il ne promet pas monts et merveilles, mais il est cependant réel.

Ceux qui vont l’adopter dès le début seront ceux à qui ça profitera le plus (2000 Francs par Airdrop pour chaque wallet ETH, avec un total supply de 11 millions ça me paraît être un bon deal pour les early adopters), mais il n’y a que les détracteurs qui auront des regrets si le projet va loin!

Merci Pierre, les évolutions de ton projet seront suivies avec attention!

Site web de Francs: http://www.francs.club/

Annonce sur Bitcointalk (+ Airdrop): https://bitcointalk.org/index.php?topic=5088595.0

Facebook: https://www.facebook.com/xfrcoin

Explorateur: https://etherscan.io/token/0xc455267d50f0f76dc1e0b228bd9593701c91c856

Telegram: https://t.me/Francs_official

N'hésitez pas à partager

A propos de Hellmouth

ia orana, aloha, c'est Hellmouth ! Emparez vous d'un cocktail exotique, envoyez une compil ukulele sur Deezer, ici, l'occasion vous est donnée de vous former, de vous informer, et de vous plonger avec delectation dans les domaines crypto et blockchain, sur fonds de lagon polynésien. Maururu pour votre visite !

Voir tous les articles de Hellmouth →

One Comment on “La cryptomonnaie « Le Francs », un projet qui propose la révolution (française!) – Interview de Pierre Bouvier, fondateur”

  1. franchement quelle est l’utilité?
    ne faudrait-il pas plutôt se battre pour l’adoption des cryptomonnaies dans le monde, au lieu de se regarder le nombril pour ressusciter une monnaie du passé?? il n’y a aucun, absolument aucun intérêt technologique ou autre pour cette « crypto » … on surfe sur la nostalgie des gens, pour donner de la valeur a des choses qui ne sont pas destinées à en avoir. ridicule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *