Revenu passif et ROI grâce aux ICO et leurs cryptomonnaies ? l’exemple de SECURIX

Avertissement: à une époque où « l’information » est souvent orientée pour servir des intérêts particuliers, il est important de souligner que cet article N’EST PAS sponsorisé ou commandé, mais relève de la liberté éditoriale de Tahiti-Cryptomonnaies. Pour autant, cet article ne constitue pas une incitation à l’investissement, chacun sur ce sujet devant prendre ses responsabilités et s’assurer d’agir de manière éclairée.

Si vous avez atterri ici, nul doute que vous maîtrisez déjà les fondamentaux de l’investissement en matière d’ICO. Pour mémoire, et si vous êtes là sur un malentendu (ou qu’une petite révision vous intéresse!), il n’est donc pas inutile de rappeler quelques bases:

Une société (souvent une start-up, plus rarement une entreprise bien établie) souhaite lever des fonds et plutôt que de solliciter une banque ou un format de financement classique, elle s’aventure à lancer une ICO (Initial Coin Offering). Très concrètement, en échange de paiements en cryptomonnaies (le plus souvent du bitcoin ou de l’Ether, mais parfois aussi de la monnaie fiat comme l’USD), l’organisation vous propose d’acquérir des « tokens » (jetons en français).

Ces tokens sont émis en un nombre limité et il généralement prévu qu’aucune émission ultérieure ne soit possible (une fois encore, il existe de rares exceptions).

L’opération dure de quelques semaines à quelques mois, période à l’issue de laquelle les tokens acquis par les souscripteurs sont envoyés sur leur portefeuilles numériques (ou deviennent accessibles sur le site web de l’ICO, dans le cas d’une exchange, comme Nauticus par exemple)

Aujourd’hui, je vais volontairement éluder la dimension utilitaire des tokens (c’est à dire leur fonction au sein des architectures blockchains qui constituent la colonne vertébrale de certains projets) pour évoquer de manière plus terre-à-terre les ICO sous l’angle de l’investissement et du patrimoine.

Parce que l’innovation technologique c’est bien, mais investir intelligemment c’est pas mal non plus!

Nous commencerons par un petit rappel concernant la notion de « ROI » (« Return of Investment ») en évoquant la règle générale (l’augmentation de la valeur de vos tokens), puis la spécificité des tokens générant ce qu’on appelle un « revenu passif », soit la création d’un versement régulier, à la condition que vous soyez détenteur de jetons.

Après avoir un peu déblayé le chemin, et pour illustrer concrètement la notion de « revenu passif », je vous proposerais de décortiquer  l’ICO de SECURIX, ce projet me plaisant particulièrement et présentant selon moi un vrai potentiel de « ROI ».

La valorisation d’un token ou d’une cryptomonnaie en vertu des lois du marché.

A l’issue de son ICO, le « cycle naturel » d’une cryptomonnaie implique le plus souvent son inscription sur un exchange (une place de marché). Une fois cette étape franchie, c’est la bonne vieille mécanique de l’offre et la demande qui déterminera la « valeur » de votre crypto.

Personne n’en veut car le projet s’est crashé au décollage ? La valeur de votre investissement sera divisée par 50 en 24h…pire encore, le token pourra être délisté, les exchange évitant d’encombrer leurs plateformes avec des « shitcoins » (« monnaie dont la valeur pourrait se comparer à celle de la fiente », pour être civil).

Au contraire, l’ICO a parfaitement fonctionné et le « tokenomic » (la stratégie d’émission) était idéalement calibré ? Tout le monde s’arrache le token qui « pump » de 500% en quelques jours ? Félicitations ! Votre investissement vient de faire mieux que 200 ans de Livret A ;

Pour reprendre un exemple emblématique, en 2010, 10 000 bitcoins permettaient  (difficilement) d’acheter 2 pizzas. 8 ans plus tard, le même nombre de bitcoins (à son cours de septembre 2018) vous placeraient à la tête d’un capital de plus de 62 millions USD. Plus près de nous, le BNB (token de l’exchange Binance), a connu une progression de 23 000% en 8 mois entre juillet et décembre 2017.

Ainsi, investir avec intelligence (et un peu de chance) dans l’achat de tokens peux vous permettre de disposer d’un capital confortable, à la condition d’une valorisation de votre crypto de prédilection.

Cependant, ce système a un relatif désavantage: il est peu liquide. Concrètement, ce n’est qu’à la condition de vendre (au bon moment) que votre opération se révélera lucrative. En cette attente, votre gain est virtuel (la même logique s’applique bien sûr dans le sens inverse: vous n’avez pas perdu d’argent sur un investissement même ayant subi une forte baisse, tant que vous n’avez pas vendu!).

Bonne nouvelle: il existe un type un peu moins fréquents de token qui, tout en répondant aux règles ci-dessus, y ajoute un dispositif dit de « revenu passif »

Tokens et revenu passif

Tout en étant régis par des règles fondamentalement différentes, il s’agit là d’actifs dont le fonctionnement peux faire penser à celui des classiques actions, dont la détention donnent droit à leurs propriétaires de bénéficier de dividendes, conditionnés aux résultats de l’entreprise.

Autrement dit, la détention de ce type de tokens (en plus de leur valeur intrinsèque) vous donne le droit au versement d’un revenu régulier, directement versés sur votre crypto-portefeuille, qui perdurera tant que vous serez en leurs possession!

2 grands cas de figure:

Vous touchez un revenu en échange de l’immobilisation de vos tokens

En échange de l’immobilisation de vos tokens, vous êtes rétribué pour le service rendu à la communauté.

On pense notamment à la gestion de masternodes (qui impliquent l’immobilisation d’une forme de « caution », souvent conséquence) ou les fonctions de mixage de cryptomonnaies, permettant notamment l’anonymisation. Il existe de nombreux autre exemples, mais il suffit de conserver à l’esprit que le revenu généré constitue la contrepartie à une forme de « location » de vos actifs pendant un temps donné (ceux-ci vous étant inaccessibles durant l’opération).

La possession de token vous rend éligible à un revenu régulier

Autre cas de figure, les tokens que vous détenez sont associés à un paramétre dont la fluctuation va déterminer un montant qui sera redistribué aux détenteurs.

C’est la configuration type des tokens « adossés » à un actif tangible (des métaux précieux, une matière première, une flotte de véhicule par exemple…).

De manière basique, l’ICO a permis de financer l’activité d’une entreprise et une partie des bénéfices est reversée, non pas à des actionnaires, mais aux contributeurs initiaux. L’ensemble est contractuellement encadré et souvent géré par un contrat intelligent (« smart contract ») qui automatise le processus, évitant toute fraude.

Ce modèle d’affaire est particulièrement bien adapté aux activités de minage de la cryptomonnaie (activité indispensable au secteur) : la levée de fond de l’ICO permet de financer une infrastructure lourde et une partie des bénéfices de l’extraction est reversée au détenteur.

Bien choisi, l’investissement dans des opérations de ce type peux être particulièremen intéressant. En outre, il offre une certaine sécurité dans la mesure où une entreprise « réelle » (voire industrielle) peux permettre de cumuler les avantages: capital en token, configuré pour prendre de la valeur au fil du temps et revenu passif régulier, l’ensemble « garanti » par des possessions tangibles et concrète (les installations informatiques nécessaires à l’extraction). Autrement dit, un « exit scam » est un peu plus compliqué lorsque l’équipe et les installations ont pignon sur rue à une adresse vérifiable et visitable.

SECURIX, une entreprise de minage de Bitcoin dont le token vous procure un revenu passif mensuel.

J’ai déjà parlé de SECURIX ici. 

J’ai mis cette ICO en avant pour plusieurs raisons:

  • La solidité de l’équipe derrière le projet, la réalité et le sérieux des parcours professionnels des 2 co-fondateurs Damian et Jacobus ainsi que leur disponibilité pour répondre à toutes les questions (et même les plus gênantes) de la communauté.
  • Une pré-vente réussie ayant permis de lever plus 3 millions USD  et de dépasser le soft cap).
  • Un modèle d’affaire ultra-rigoureux, prenant en compte de nombreux paramètres et ne faisant pas miroiter des promesses inaccessibles
  • Une domiciliation des infrastructure en Europe (au Pays Bas), assortie d’un respect des législations locales.
  • Un plan de redistribution très généreux au profit des détenteurs de tokens, calculé sur le revenu BRUT de l’entreprise (là où tout le monde calcule sur le NET) : 45% de l’ensemble des revenus redistribués aux holders, tous les mois ! 

Le siège social de SECURIX est installé aux Emirats Arabes Unis, plus exactement à Dubaï, au sein d’une zone franche « blockchain friendly ». Cette configuration permet à la société de ne pas payer de taxes sur ses activités et de se montrer plus généreuse pour ses contributeurs !

En revanche, l’équipe vit et travaille aux Pays-Bas, a proximité du site choisi pour l’installation de l’infrastructure de minage (10 500 m2 sur 3 niveaux, dans une ancienne usine de production de sucre).

Allocation des tokens et répartition des fonds collectés

Projection de rentabilité

Les mécaniques prévues pour provoquer une valorisation du token

Commençons par parler capital (soit la valorisation potentielle du token une fois celui-ci émis durant l’ICO)

55 Millions de tokens SRXIO seront émis au maximum durant l’ICO; Ce chiffre correspondrait au « hard cap » de l’opération (le « soft cap » de 3 millions ayant donc été d’ores et déjà atteint, garantissant le démarrage de l’activité)

1 SRXIO = 1 USD – Cependant, ce tarif sera associé à des bonus au gré du déroulement de l’ICO. Actuellement, dans le cadre la pré-vente, ce bonus est de 30% (mais nécessite un investissement minimum de 5000 USD).

Nota: La vente publique commence le 27 septembre avec un minimum de contribution plus accessible de 100 USD, assorti de bonus décroissants de 20% à 0%, à la fin de la vente publique prévue le 30 novembre.

De l’art de donner de la valeur aux tokens acquis par les investisseurs: 

  • Une fois la vente terminée, il ne sera plus jamais possible d’émettre le moindre token SRXIO
  • Les tokens invendus seront détruits
  • Les tokens destinés à la rémunération de l’équipe sont verrouillés jusqu’en novembre 2019. Et même à cette date, ces tokens ne seront libérés que par tranche de 5% (sur les 15% alloués) . Autrement dit, l’équipe de SECURIX est condamnée à travailler « pour rien » et à réussir si elle veux espérer faire fortune avec son entreprise! (entraînant dans un cercle vertueux tous ses contributeurs)
  • 10% du revenu brut de SECURIX sera consacré chaque mois au rachat de tokens SRXIO sur le marché, afin de les détruire (on parle de « brûlage ») et ainsi entretenir leur rareté (ou au choix, seront consacrés à l’upgrade du matériel pour optimiser encore un peu plus la production).

Le plan de rachat par SECURIX de ses propres tokens (conditionné par la valeur du bitcoin, paramètre central de la stratégie) est envisagé comme suit pour les 12 mois suivants l’ICO:

 

Le token SRXIO rapportera un revenu passif mensuel à ses détenteurs

En quelques chiffres, SECURIX, à l’aide de 24 000 unités de minage,  prévoit de « miner » 24.5 BTC par jour (et générer ainsi plus de 152 00 USD/jours de revenu, 4,5 millions USD par mois en moyenne).

45% de ce montant sera redistribué chaque fin de mois aux détenteurs de tokens, (soit 2063 000 USD au cours actuel du BTC). Le token SRXIO évoluant sur la blockchain Ethereum sous la norme ERC-20, ce revenu sera versé sous forme d’Ether, directement sur les wallet via smart contract.

Ces 45% sont calculés sur la base d’un montant BRUT. SECURIX fais le choix de ne pas « simplement » offrir à ses contributeurs une part de ses bénéfices! En d’autre terme, les possesseurs de tokens sont destinataires de presque la moitié de la production, laissant à l’entreprise le soin d’assumer tous les frais (infrastructure, coûts énergétiques, salaire) avec le reste du revenu. Il s’agit d’une configuration unique dans cette branche d’activité.

Le premier versement est prévu pour fin février, puis se poursuivra sur un rythme mensuel, au gré des résultats de Securix.

A quel ROI est-il possible de s’attendre ?

SECURIX envisage des hypothèses conservatrices, de manière à ne pas s’engager sur des promesses intenables.

Pour mémoire, le cours actuel du BTC est d’environ 6200 USD au moment d’écrire ces lignes. Le business plan calcule un ROI qui demeurerait impressionnant, même avec un BTC à 5000 USD (il existe même une hypothèse avec un rendement positif avec un BTC à 4400 USD)

Concrètement, un investissement de 10 000 francs Pacifique dans l’ICO vous rapportera en 1 ans de 14 000 à 22 900 xpf s’ajoutant à votre capital  de départ (selon que le prix du BTC se situe à 5000 ou 15 000 USD).

Ainsi, au regard des caractéristiques de l’ICO de SECURIX, est donnée aux investisseurs l’opportunité d’acquérir un token qui:

  • Verra sa valeur mécaniquement soutenue par les dispositifs prévus dans le cadre de son fonctionnement
  • Vous offrira un revenu passif, mensuel et perpétuel (dans la mesure de la valorisation du bitcoin)

Le site web de Securix

Le White Paper (en anglais, mais un modèle du genre)

C’est le moment idéal pour une mise en garde: PERSONNE ne sera jamais en mesure de GARANTIR ce genre de projections! (que ce soit une ICO, votre banquier ou votre beau-frère). Le monde de la crypto est complexe, bouillonnant, en perpétuelle évolution, pour le meilleur et pour le pire.

Mais c’est ce qui fait aussi tous son charme !

Vous ne pourrez pas maîtriser de nombreux paramètres, soit que l’on vous les cache sciemment, ou que plus prosaïquement, ils soient impossibles à prévoir.

Dans ce contexte, seule une recherche de fondamentaux solides et des meilleurs garanties légales et humaines peux permettre de discerner les projets technologiquement pertinents, rentable, et si possible les deux !

Dans ce cadre, et en rappelant que je ne suis pas conseiller financier et que vous DEVEZ faire vos propres recherches et ne croire personne sur parole (moi y compris), je suis à titre personnel particulièrement convaincu par SECURIX. 

N'hésitez pas à partager

2 Comments on “Revenu passif et ROI grâce aux ICO et leurs cryptomonnaies ? l’exemple de SECURIX”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *